logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
UNICNAM AQUITAINE 16 cours de la Marne 33800 BORDEAUX Cedex tél : 05 57 57 30 50 Fax : 05 57 57 30 70
Vous êtes ici : Asso > EDITORIAL juillet 2005
Actualité
L’actu nous concernant tous, Ingénieurs CNAM et diplômés de niveau I.
Culture CNAM
GEQC
VAE

Assemblées générales
Comptes rendus des assemblées générales du groupe régional AQUITAINE de l’UNICNAM.
Bureau National
GR Aquitaine

Asso
Tout sur l’UNICNAM, les services, devenir adhérent ....
Adhérer
Le bureau
Lettre de l’union
Services
Vie des GR

Evénements du GR AQUITAINE
Tous les évènements de la vie de notre groupe régional.
Annonces
Sorties en groupe

Fédération
La fédération des Associations des élèves et anciens élèves diplômés du CNAM.

Rubrique emploi
Annonces emploi du gr AQUITAINE

Histoire du CNAM
La chronique historique sur la création et la vie de notre école.

Numéro 2
EDITORIAL juillet 2005
Stéphane ALBERT
vendredi 1er juillet 2005, par webmaster


Le métier de l’ingénieur devient passionnant pour qui accepte de s’ouvrir à des disciplines variées et non techniques, il donne accès à des fonctions valorisantes, et à une vision globale d’une activité, voire de l’entreprise entière. Mais trop souvent encore, nous entendons certains de nos collègues considérer leur nouveau diplôme comme une continuité de leur ancienne activité de technicien ou d’agent de maîtrise, alors qu’il est en fait une rupture totale avec le précédent mode de fonctionnement - et parfois de pensée. Combien de fois ai-je rencontré des diplômés se plaindre d’être mal intégrés dans leur entreprise, et qui ne voulaient rien changer à leurs habitudes et à leur fonctionnement. La mobilité - géographique et/ou fonctionnelle - est une obligation pour tout ingénieur. Et si nous connaissons des erreurs de parcours, celles-ci sont toujours récupérables pour peu que l’on intègre l’expérience vécue.

L’Ingénieur Cnam est considéré, à juste titre, comme travailleur et persévérant, mais parfois aussi un peu trop technique. Nous sommes également réputés pour savoir apprendre, mais souvent seul dans notre coin. Bref, si les horaires à rallonge ne nous font pas peur, les matières non techniques semblent a minima nous intimider. Si nous savons acquérir de nouvelles connaissances, celles-ci sont souvent focalisées sur des domaines en relation directe avec notre formation ou l’activité présente, et pas toujours en phase avec les besoins de l’entreprise ou l’évolution du métier. Nous avons la chance d’exercer une activité passionnante, qui nous offre des opportunités si nous avons suffisamment d’ouverture d’esprit pour les saisir. L’ingénieur CNAM se place alors au même niveau que les autres écoles d’ingénieurs avec la même capacité d’intégration et de prise de responsabilités.

Pour accentuer la capacité à aborder d’autres disciplines, l’Unicnam a participé, en collaboration avec la toute récente Ecole d’Ingénieurs Cnam, à une réflexion sur les disciplines transverses indispensables au métier d’ingénieur et à notre développement personnel. Parmi celles-ci figurent : Anglais, Communication et Management (communication/culture/expression, management économique et social de l’entreprise), Pilotage de projets, Innovation et propriété industrielle, etc. Si chacun d’entre nous parvient à intégrer cet état d’esprit d’ouverture, alors la communauté des Ingénieurs Cnam prendra sa vraie place, et notre diplôme sera reconnu à la place qu’il mérite.

Stéphane ALBERT

Président de l’Unicnam

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
EDITORIAL juillet 2005
[Lettre N°2 : juillet 2005]
Taille : 157.9 ko

Dans la même rubrique :
EDITORIAL juillet 2003
EDITORIAL décembre 2006
EDITORIAL mars 2005
EDITORIAL novembre 2002
EDITORIAL Janvier 2008
EDITORIAL octobre 2004
EDITORIAL septembre 2006
EDITORIAL juillet 2002
EDITORIAL juillet 2007
EDITORIAL novembre 2005


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP