logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
UNICNAM AQUITAINE 16 cours de la Marne 33800 BORDEAUX Cedex tél : 05 57 57 30 50 Fax : 05 57 57 30 70
Vous êtes ici : Assemblées générales > Rapport Moral 2002
Actualité
L’actu nous concernant tous, Ingénieurs CNAM et diplômés de niveau I.
Culture CNAM
GEQC
VAE

Assemblées générales
Comptes rendus des assemblées générales du groupe régional AQUITAINE de l’UNICNAM.
Bureau National
GR Aquitaine

Asso
Tout sur l’UNICNAM, les services, devenir adhérent ....
Adhérer
Le bureau
Lettre de l’union
Services
Vie des GR

Evénements du GR AQUITAINE
Tous les évènements de la vie de notre groupe régional.
Annonces
Sorties en groupe

Fédération
La fédération des Associations des élèves et anciens élèves diplômés du CNAM.

Rubrique emploi
Annonces emploi du gr AQUITAINE

Histoire du CNAM
La chronique historique sur la création et la vie de notre école.

Assemblée générale du 22 mars 2003 à PARIS.
Rapport Moral 2002
Gilles Cattan Président
lundi 24 mars 2003, par webmaster


L’année 2002 a été marquée par un contexte économique nettement moins favorable dans le domaine de l’emploi. Même si la population des ingénieurs, et des ingénieurs Cnam en particulier n’est pas la plus touchée, un net ralentissement du recrutement a été constaté.

Après un fort accroissement en 2001, le nombre des adhérents de notre association s’est stabilisé. On note une apparition en nombre significatif des membres associés (auditeurs de cycle C ayant obtenu le probatoire et admis à présenter le mémoire). Par ailleurs, alors que l’effectif des promotions du Cnam diminue, la part des adhérents des régions continue d’augmenter.

L’aspect "réseau" de notre association s’est consolidé, avec plus d’une moitié des adhérents pouvant être joints par courrier électronique. Cela a permis de faire fonctionner des appels au réseau ciblés, toujours avec succès, et de mettre en œuvre, à titre d’essai, des diffusions générales d’informations par voie électronique. Sur ce deuxième point, les modalités de diffusion restent à améliorer. Notre site Internet a été amélioré, enrichi, et a été régulièrement actualisé tout au long de l’année.

Pour ce qui concerne l’information écrite, la "Lettre de l’Union" a été publiée à trois reprises. La revue "Vouloir - Savoir", commune à toutes les associations de la Fédération des associations du Cnam a repris sa publication au printemps 2002. Des difficultés subsistent cependant au niveau de l’édition, et le numéro 2, prévu à l’automne, est seulement sur le point d’être publié.

Dans le domaine de l’emploi, nous avons dans un souci d’efficacité, pris la décision de regrouper sur le site du Cnam les offres que les entreprise et cabinets de recrutement nous font parvenir. Les demandeurs d’emplois ou les adhérents recherchant une réorientation de carrière, peuvent trouver à l’Unicnam une aide personnalisée soit directement auprès des administrateurs, soit en faisant appel à d’autres adhérents du même secteur professionnel, soit auprès du CEDI (centre d’entraide des ingénieurs) auquel notre association adhère. Leur candidature peut également faire l’objet d’une insertion sur le site Internet de l’Unicnam.

L’activité des Groupes Régionaux a été soutenue, non seulement en relayant les lignes d’actions qui viennent d’être évoquées, mais aussi en organisant (ce que la structure parisienne a peu fait), des sorties, visites, conférences, colloques, générateurs d’une vraie vie associative.

L’Unicnam a participé activement à la vie du Cnam soit directement, soit par notre contribution au sein de la Fédération des Associations du Cnam. A travers nos représentants, nous sommes présents au Conseil d’Administration du Cnam à Paris et à ceux des ARCNAM en régions. Nous sommes également présents au Conseil de Perfectionnement et à la Commission des Etudes. Enfin, nous participons, en cette année de réorganisation, au Comité de suivi du projet Grégoire 2002 et au Groupe de travail visant à mettre en place la future Ecole d’ingénieurs du Cnam. Nous avons lancé, conjointement avec le Cnam, une enquête sur la situation et l’évolution professionnelle des ingénieurs Cnam. Les résultats de cette enquête seront connus dans le courant de l’année 2003. Ils contribueront à terme à l’actualisation du contenu des enseignements.

Notre adhésion, en tant qu’association, au CNISF (Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France), nous a permis de participer à des actions au niveau national, au profit des ingénieurs. De plus, tous les ingénieurs Cnam sont inscrits au répertoire français des ingénieurs, et nous souscrivons, pour les adhérents, à un contrat d’assurance en protection juridique concernant leurs activités professionnelles et associatives. C’est également via le CNISF que sont traités les demandes de certificat d’ingénieur européen (EURING). Enfin, en province, les Groupes Régionaux de l’Unicnam s’associent aux actions et activités des URIS (Unions Régionales d’Ingénieurs et Scientifiques).

Comme vous le montrera le rapport financier, les finances de l’association ont retrouvé leur équilibre, avec même une balance un peu trop positive, du fait du report involontaire à 2003 de dépenses initialement prévues en 2002 (complément d’annuaire, revue, diffusion de l’enquête socio-économique du CNISF...).

Enfin, pour conclure ce rapport, il faut mentionner le fonctionnement satisfaisant, tout au long de l’année, de la structure permanente de l’Unicnam : accueil, secrétariat, comptabilité, informatique, base de données, et ne pas oublier la quantité et la qualité de travail que cela suppose.

PERSPECTIVES 2003

En 2003, nous aurons à maintenir le cap pour tout ce qui concerne les tâches de fond de notre association : publication de la Lettre de l’Union, publication de la revue Vouloir Savoir, gestion de la base de données, aide aux demandeurs d’emploi. Nous essaierons de donner un nouveau visage et un contenu enrichi à notre site Internet. Nous devrions publier avant l’été un nouvel annuaire, si possible un peu mieux que le précédent (et un peu moins bien que le suivant). Nous insisterons encore et toujours sur l’aspect "réseau" de notre association. Une association d’ingénieurs n’est pas une société de services, et sa force est basée sur ce que tous ses membres peuvent y trouver ou y apporter. La communication informatique est un élément essentiel de son efficacité.

En cette année de transition, notre présence aux instances du Cnam sera importante, alors que se met en œuvre le plan de réorganisation "Grégoire" 2002 et que devrait naître l’Ecole d’Ingénieurs du Cnam.

L’agenda des conférences et colloques en Ile de France, un peu négligé en 2002, devrait se regarnir. Cinq conférences sont déjà programmées pour le premier semestre. Au second semestre est prévu un colloque pour présenter et débattre des résultats de l’enquête sur la situation et l’évolution professionnelle des ingénieurs du Conservatoire. Une réception de promotion, concernant les diplômés de l’année scolaire 2002-2003 devrait avoir lieu au dernier trimestre. Enfin, notre participation aux activités du CNISF, du CEDI, de la CNGE (Conférence Nationale des Grandes Ecoles) sera bien entendue maintenue, avec les actions correspondantes précédemment citées.

Je ne voudrais pas terminer ce rapport sans adresser mes remerciements à tous ceux qui, au bureau national, dans les groupes régionaux et parmi nos adhérents, ont bien voulu consacrer une part, grande ou petite, de leur temps à l’animation de notre association.

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
Rapport Moral 2002

Dans la même rubrique :
Rapport Moral 2003
Rapport Moral 2004


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP